Rencontre avec un propriétaire de molosse

Aujourd’hui ANIFAMILY a souhaité rencontrer un propriétaire de chien de type « molosse ».

Comme vous le savez surement, ce type de chien est parfois très stigmatisé, c’est pour cela que nous voulions une interview vérité nous invitant à mieux connaître ces molosses.

 

ANIFAMILY :

  • Bonjour Romain. Si vous commenciez par vous présenter?

ROMAIN :

  • Je m’appelle Romain, j’ai 32 ans. Je suis ingénieur informatique, je vis avec ma compagne dans cet appartement (70 m²) depuis 5 ans. Nous n’avons pas encore d’enfants.

 

ANI :

  • Et pouvez-vous nous présenter votre chien ?

RO :

  • Nous possédons un Rottweiler de 6 ans, appelé EDDY. Nous l’avons trouvé grâce à une annonce sur internet, chez un particulier.

 

ANI :

  • Pourquoi avoir choisi ce type de chien ?

RO :

  • Plus jeune, j’ai rencontré un Rottweiler, je suis immédiatement tombé sous le charme. Je ne savais pas de quelle race il s’agissait, c’est plus tard que j’ai su. Je me suis donc beaucoup documenté sur son comportement, j’ai lu de nombreux témoignages de propriétaires. Ma compagne ne connaissait pas bien ces chiens, mais avait énormément d’aprioris sur cette race, sur les molosses en général. Mais mon coup de foudre pour eux a permis de la convaincre.

 

ANI :

  • Comment se sont passé vos premiers moments après l’adoption ?

RO :

  • J’étais ravi ! Nous avions déjà acheté un gros panier, des jouets, des friandises, tout pour qu’il se sente chez lui. Nous avons totalement craqué devant cette petite boule de poils.

 

ANI :

  • Et aujourd’hui, EDDY ne prend pas-t-il trop de place dans votre appartement ?

RO :

  • Non, il a sa place. Je suis convaincu qu’il ne prend pas plus de place qu’un chien plus petit. Il ne dort pas sur notre lit, mais dans son panier, il a vraiment un coin pour lui. Il n’est donc pas « envahissant ». Mais nous aurions de toute façon aménagé ce même confort pour un chien d’une autre race, plus petite.

 

ANI :

  • L’éducation de ce type de chien n’a-t-elle pas été trop difficile ?

RO :

  • Nous l’avons emmené en club canin pendant 3 ans. Nous aurions pu arrêter avant, mais il s’amusait bien là-bas, donc nous avons continué. Nous savions qu’a l’âge adulte cette boule de poils, deviendrait un chien très costaud, il était donc important pour nous qu’il nous écoute, qu’il marche au pied sans tirer, que lors de nos balades en forêt nous pouvons le rappeler sans difficultés. Et c’est ce que nous sommes parvenus à faire car ce sont des chiens qui aiment faire plaisir à leurs maîtres.

 

ANI :

  • Comment vous vous y êtes pris ?

RO :

  • Et bien nous avons commencé par l’école des chiots, dès ses trois mois. Pour être sincère, nous avons eu un peu de mal à trouver un club qui nous accepte, entre « nous n’avons plus de place », et le « on ne prend pas ces chiens-là », nous avons presque renoncé. Mais nous trouvé un club, qui a accepté EDDY sans problème. Grâce à l’instruction que nous avons reçue chaque semaine, nous sommes parvenus aux résultats voulus. J’ai vraiment l’impression aujourd’hui de mieux connaitre mon chien, cela me permet d’anticiper ses envies et je pense que de son côté, il sait ce que nous attendons de lui.

 

ANI :

  • Petite question un peu fâcheuse, est-il agressif ?

RO :

  • Vous avez pu le remarquer ! Pas du tout ! Il est en contact depuis tout jeune avec tout notre entourage, même les enfants. Il n’y a aucun problème. Nous faisons toutefois attention avec les enfants, car étant très costaud, il peut les renverser facilement quand ils jouent ensemble. De toute façon, je préfère le redire ici, il ne faut jamais laisser un enfant seul avec un chien.

 

ANI :

  • Quel est son comportement avec les autres chiens ? ou autres animaux ?

RO :

  • Il n’a jamais été en contact avec d’autres espèces d’animaux, mais nous avons des amis qui possèdent eux aussi une femelle rottweiler et cela se passe très bien. Quand chiens mâles, ça coince avec EDDY, c’est un dominant, mais nous le savons donc on anticipe. On évite les situations à risque. Mais si c’est une femelle, là c’est vite l’amour fou.

 

ANI :

  • Quelles sont les réactions des gens que vous croisez dans la rue ?

RO :

  • Sincèrement depuis qu’il a trois mois, nous subissons le comportement inapproprié des gens envers lui.

 

ANI :

  • C’est-à-dire ?

RO :

  • Nous avons vu des gens crier et courir dans tous les sens à notre approche, des mamans cachant leurs enfants sous leurs manteaux, des brimades comme « ces chiens devraient tous être euthanasiés ». Et le pire pour moi c’est les parents qui disent à leurs enfants « le touche pas, il est méchant ». Je peux vous dire que tout cela fait mal pour nous qui sommes des propriétaires responsables et aimants. Nous ne comprenons pas ces attitudes, même si je suis persuadé que ce qui est relayé dans les médias fait énormément de tort aux molosses. A la place d’éduquer les gens, on leur fait peur… Mais par ailleurs, il nous arrive aussi fréquemment de rencontrer des gens qui trouvent notre EDDY très beau, et qui s’intéressent à notre chien. Cela nous réconforte.

 

ANI :

  • En conclusion que diriez-vous de plus sur les molosses ?

RO :

  • Je pense que ce sont des chiens formidables. D’un caractère et d’un comportement très équilibré, nous avons beaucoup de confiance dans le nôtre. Il est certain que ce type de chien n’est pas à mettre en toute les mains, d’autant plus quand le chien dépasse les 45 kg, car rapidement ils deviennent très costaud. Je regrette sa stigmatisation, car ce sont des chiens qui méritent plus de considération, ce sont de vrais animaux de compagnie. Il faut un peu de patience, beaucoup d’amour et de compréhension. Avec cette bonne combinaison vous avez auprès de vous un compagnon extraordinaire.

 

ANI :

Merci Romain.

Retrouvez-vous sur les réseaux sociaux :Facebook AnifamilyTwitter AnifamilyGoogle+ Anifamily

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *