Parasites externes du chien

Parasites externes du chien

Les parasites externes du chien peuvent provoquer de sérieux problèmes de santé. Ces parasites peuvent entrainer une anémie (l’anémie est un trouble caractérisé par un nombre anormalement faible de globules rouges sains dans le sang), le ténia (ce sont de longs vers parasites de l’intestin, et couramment appelés vers solitaires. Les ténias sont des vers plats rubanés et segmentés, hermaphrodites, appartenant à la classe des Cestodes, parasites du tube digestif des vertébrés), la piroplasmose (maladie qui détruit les globules rouges, elle est due à un parasite du sang).
Il est donc très important de toujours vérifier le poil et la peau de votre animal et en amont agir par une prévention antiparasitaire, c’est-à-dire vaccins et antiparasite sur la peau.

 

Les puces :

Les puces sont des insectes, de l’ordre des siphonaptères. On peut les retrouver chez le chien, chez le chat (la plus fréquemment rencontrée (90% des cas)) et chez l’homme ! On retrouve dans le pelage du chien les œufs, larves et puces adultes : les adultes sont visibles à l’œil nu et facilement reconnaissables, petites formes en « ogive » noires sautillantes, qui laissent dans leur sillage de petites crottes noires. Les puces parasitent le chien pour le piquer et se nourrir de son sang. Le signe principal de l’infestation par les puces, c’est un chien qui se gratte frénétiquement! Mais les symptômes peuvent être plus graves. Les puces peuvent être à l’origine chez certains chiens de dermites allergiques (DAPP : dermite d’allergie aux piqûres de puces), les chiens se grattent alors jusqu’au sang, ils perdent leur poils au niveau de l’arrière-train ou du cou où la majorité des puces se concentrent, ils peuvent également présenter des lésions cutanées douloureuses et infectées donnant au pelage un aspect terne et sale.

Puce de chien
Les puces peuvent en outre transmettre au chien le ténia. Ces vers provoquent des désordres digestifs chez le chien. Ces vers peuvent être transmis par le chien à l’homme et en particulier aux enfants, lorsque votre animal lèchera les mains ou le visage de l’enfant.
Il faut donc se débarrasser de ces puces ! Les puces sont en effet particulièrement résistantes dans l’environnement. Il faut en effet garder à l’esprit que la majorité des puces se trouvent dans l’environnement proche du chien, et l’application d’antiparasitaire sur le chien ne suffit en général pas à se débarrasser de toutes les puces ; il faudra passer par un nettoyage en profondeur de la maison (passer les tissus au lave-linge à haute température, appliquer de la vapeur chaude à haute pression sur les matelas, nettoyer en profondeur sols et murs, …). La puce est résistante, c’est pour cela qu’il vous faut être attentif, et si elle est détectée, lésinez pas sur les moyens d’éradication.

 

Les tiques :

Les tiques sont des acariens. Les tiques se développent dans la nature dans les zones préférentiellement chaudes, humides et à l’abri de la lumière directe comme les sous-bois et les herbes hautes. Lorsqu’elles ont besoin de se nourrir, elles se placent en haut des herbes ou des végétaux et attendent un chien ou un homme en short, pour s’accrocher à lui.

Tique
La tique s’accroche et pique le chien. Une fois fixée, la tique se nourrie du sang du chien. Le repas de sang s’effectue par alternance d’aspiration de sang et réinjection de salive.
Elle peut être à l’origine de maladie très grave comme la piroplasmose. La piroplasmose est une maladie due à des parasites unicellulaires : les piroplasmes. Les piroplasmes infestent les tiques et se multiplient dans les glandes salivaires des tiques. Au cours du repas de sang de la tique, les piroplasmes sont injectés au chien avec la salive de la tique. Ils vont parasiter le sang du chien et détruire ses globules rouges : le chien est brutalement très fatigué, il présente une forte fièvre (la température normal du chien est de 38 ° à 39 °). Ses muqueuses deviennent pâles voire jaunâtres et ses urines peuvent devenir brunes à cause de la présence de pigments s’échappant des globules rouges détruis. Sans traitement, le chien peut mourir en quelques jours.
Pour éviter la transmission de cette maladie grave à votre chien, il convient donc de le protéger contre les tiques. Si on repère une tique sur son chien, il faut tenter de la retirer le plus rapidement possible avec une pince a tique et de l’éther pour endormir la tique.
Il est donc très important d’avoir une attention de tous les jours, d’avoir les vaccins à jours, et en cas de doute n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Complétez le sujet en lisant notre article « les produits anti puces et anti tiques pour chien et chat », pour mieux les protéger !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :Facebook AnifamilyTwitter AnifamilyGoogle+ Anifamily

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *