Le chien et l’enfant

Le chien et l’enfant

Même si les médias nous parlent souvent de cas dramatiques de chiens ayant agressés des enfants, c’est une chose qui reste extrêmement rare ! Nous avons tous des souvenirs d’enfance ou nous jouons pendant des heures avec le chien de la famille. Car oui, le chien aime l’enfant !

Le chien perçoit l’enfant comme un chiot, un être fragile. D’instinct il aura un sentiment de protection envers lui. Toutefois l’enfant ne connait pas la communication canine, des enfants trop gesticuleux ou trop bruyants à côté du chien peuvent amener le chien à grogner car c’est sa seule possibilité de manifester son mécontentement. Si ses grognements sont ignorés, le chien peut en arriver à chiquer voir même mordre. Car c’est ainsi qu’il éduque ses chiots dans la nature.

Tout d’abord les parents doivent bien faire comprendre à l’enfant que le chien n’est pas un jouet, mais être vivant doté d’émotions et qu’il peut lui aussi réagir à la douleur (oreille tirée, doigt dans l’œil, …) Ce sera le meilleur des compagnons de jeu, si les désirs du chien sont aussi respectés. L’enfant étant trop jeune pour percevoir certaines choses, c’est aux parents d’être attentif et de superviser les moments de jeu.

Apprenez à l’enfant à ne pas avoir peur des chiens, cela est indispensable. Premièrement, il ne faut pas s’enfuir ou crier devant un chien, mais rare sont les enfants ayant spontanément peur des chiens, ils ont plutôt tendance à vouloir courir vers eux, ce qui n’est pas non plus prudent d’approcher un chien qu’on ne connait pas sans l’accord de son maitre. Donc, si le maitre est d’accord, apprenez à votre enfant à tendre la main au chien avant de le caresser, c’est une forme de politesse canine et le chien le prendra comme tel et ainsi se laissera caresser plus facilement par un inconnu.

Mais plus généralement ce sont les parents qui transmettent leurs phobies aux enfants. Ne dites jamais à un enfant  « ne le touche pas, il va te mordre » ou « il est méchant » car c’est à 99% pas le cas, toutes races confondues ! Si le chien ne vous inspire vraiment pas, passez votre chemin. Sinon essayez de combattre quelques minutes votre phobie en permettant à votre enfant de caresser cette jolie petite boule de poil, avec les réflexes précédemment cités que vous lui aurez inculqué.

Cela a été prouvé qu’un chien est un atout dans le développement d’un enfant, c’est un ami pour lui et le contact canin améliore le contact humain.

Le chien est déjà là, Bébé arrive !!!

La responsabilité des propriétaires est de protéger le chien, celle des parents est de veiller sur leur enfant. Un savant compromis est donc nécessaire pour que cette grande joie ne devienne pas le malheur de votre animal.

A sa naissance, demandez au papa de rapporter chaque soir un vêtement du bébé pour qu’il s’habitue à son odeur afin qu’il le reconnaisse lorsqu’il rentrera de la maternité.
Une fois à la maison, prenez garde de ne pas écarter le chien de la vie de famille, il ne comprendrait pas et cela ne lui ferait voir en votre bébé qu’un rival. Il est certain qu’il n’est pas conseillé de laisser votre enfant ramper devant le chien dans les premiers moments, tenez le dans vos bras et laissez le chien le sentir pour favoriser son empreinte olfactive. N’oubliez pas de le féliciter !

 

Le chien comprendra vite la place que tient l’enfant dans la famille, et se comportera avec lui avec respect et protection.

L’enfant est déjà là, le chiot arrive !!!

Il est important que le chiot ne dorme pas dans la chambre de l’enfant, même si cette situation peut vous attendrir, le chiot pourra développer en grandissant de la super-protection envers l’enfant et donc ne le verra plus comme « maitre ». Ce qui déstabilisera profondément la hiérarchie familiale.
En conclusion, avoir un animal permettra à l’enfant de se responsabiliser, en lui confiant par la suite certaines taches comme le brossage ou le nourrir. Toutefois, quelles que soient les activités que l’on confie à un enfant elles doivent toujours se faire sous la surveillance d’un adulte. Laisser votre enfant seul avec le chien, relève de l’inconscience et fait courir un danger tout à fait évitable avec un minimum de vigilance. Pour une complicité optimale entre votre chien et votre enfant, restez celui qui surveille et qui gère la situation.

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux :Facebook AnifamilyTwitter AnifamilyGoogle+ Anifamily

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *